Note : le site est (toujours.. depuis 3 ans) en cours de révision, dont de façon assez intense sur mars 2013. Il y a encore de fait beaucoup de redondances, en particulier entre formulations anciennes et nouvelles, et d'autre part la structuration globale évoluera encore de façon conséquente.

Mais, celà n'a aucune importance ! Cette révision est déjà très largement suffisamment avancée pour en permettre un plein usage.

De façon générale, il n'y a plus non plus désormais d'ordre réellement nécessaire, imposé et précis, d'apprentissage. Le plus important, l'image fondamentale, le centre, le coeur, le noyau, est exprimé dans le "Principe" et les textes fixes du PFC3 (qui remplace le plus grosse part du PFC2) (ainsi que dans section "l'Objet Conceptuel" et le commentaire de mise à jour du 15 mars 2011).

Tout le reste, qui a lui aussi une grande importance, et est également indispensable pour parvenir à un niveau de compréhension et de clarté nécessaires au passage à une pratique aussi réflexe que celle de la lecture, se positionne spontanément naturellement dans le prolongement, le rayonnement logique, de cette image centrale, dense très solide, de "ce gemme, ce joyau, cette pierre précieuse, ce rubis, ce diamant". En bref, Lisez Tout ! Plein de Fois ! Lentement !

08/05/17

- Nouvelles vidéos d'enrichissement et de consolidation de l'Objet Conceptuel, OC-15 (3 vidéos, 3h au total).

- Ajout " Mai 2017 "

10/01/17

- Nouvelles vidéos d'enrichissement et de consolidation de l'Objet Conceptuel, OC-14 (10 vidéos, 9h au total).

04/04/16

- Nouvelles vidéos d'enrichissement et de consolidation de l'Objet Conceptuel, OC-13 (3 vidéos, 3h au total).

02/01/16

- Nouvelles vidéos d'enrichissement et de consolidation de l'Objet Conceptuel, OC-12 (6 vidéos, 5h30 au total).

16/11/15

- Ajout de " Attentats - Mesures simples et rapides pour contrer les attentats terroristes urbains " .

04/11/15

- Ajout de " Allez ! On Rêve.. " et de " 10 Millards de Parts.. de Rêve.. "

25/10/15

- Ajout " En Une Phrase " .

23/10/15

- Deuxième vidéo, SC-2, dans les " Vidéos SC ", donnant une description réduite en vingt minutes, de la suppression rapide certaine du chômage (à condition que vous le vouliez !!)


21/10/15

- Première vidéo, SC-1, dans les " Vidéos SC ", consacrées à la suppression sûre et rapide du chômage.


19/10/15

- Ajout de " L'Election des Juges " dans " La Présidentielle ".

- Ajout de " La Région, Acteur Majeur " dans " La Solution sûre et rapide ".


18/10/15

- Importante évolution de la page " La Présidentielle ".

- Passage à la 6 ème république. " Proportionnelle intégrale à l'Assemblée Nationale "


14/10/15

- Importante évolution de la page " La Solution Sûre et Rapide " (pour supprimer le chômage en France).

Cette page est en outre désormais accessible directement à l'adresse :

http://www.laurent-chretien.com/general/la-solution-sure-et-rapide-pour-supprimer-le-chomage-en-france.html

Ceci permet une diffusion plus facile et rapide de cette application bien concrète essentielle de la méthode.

N'hésitez donc surtout pas, bien évidemment, à diffuser cette adresse aussi largement que vous le voulez !

Que nous en terminions enfin aussi vite que possible avec ce cauchemar totalement anachronique du chômage, juste à côté d'autres pays, qui ont décollé et s'en s'ont débarassé depuis longtemps (Angleterre, Allemagne, Hollande, Suissse, etc ..). Bon Dieu !..

J'ai également constitué deux hashtags : #lasolutionsureetrapidepoursupprimerlechomageenfrance et son abrégé #LSSRPSCF .

Mon compte twitter est @LaurentChtMqt . Welcome !

- diffusion de cette adresse à l'intention de nombreuses personnalités et de nombreux médias.

14/09/15

- Mise en ligne de la vidéo n° 11 (fortement consolidante).

11/09/15

- Mise en ligne de la vidéo n° 10 (compléments et précisions, bonne dynamique, fortement consolidante).

- Ajout de Septembre 2015 - " Par le Texte " (rôle fondamental du Texte).

- Ajout de Septembre 2015 - " Le Thème Quartier-isé ".

10/09/15

Ajout d'un commentaire efficace concernant la troisème heure de la vidéo n°9, à propos de la dualité forte énergie-matière (énergie de visualisation et photographisation et matière indestructibe nanoseconde produite).

07/09/15

Mise en ligne de la vidéo n°9 de consolidation et de précisions, importante, dix huit mois après la précédente.

24/06/15

- Annonce de la création du parti " La France Riche , le parti "Anti-Chômage".

08/06/15

- Ajout de Mai 2015 - " Bon Mini-Résumé sur 3 Mots". Important.

02/06/15

- Ajout de Mai 2015 - " L'Objet Conceptuel - Re .. " " Le Mini-Objet - Re .. ". Repositionnement-renforcement utiles de l'Objet Conceptuel et du Mini-Objet, toujours aussi infiniment importants, fondamentaux, suite à la "consécration" du Thème en top position.

22/05/15

- Ajout de Mai 2015 -" Le Quartier Conceptuel ". Consécration définitive de ce néologisme (ancien ..) en toute première position (!).

18/05/15

- Ajout de " La Solution Sûre et Rapide " (pour redresser la pays).

- Ajout de " Mai 2015 " .

19/04/15

- Ajout de Avril 2015 -" Le Thème Quartier-isé ". Bonne n+1-ième synthèse sur la démarche de construction par navigation-contemplation à coût nul au sein du Thème parfaitement stable.

17/04/15

- Ajout du lien sur ma campagne de financement participatif indiegogo: " Crowdfunding ".

13/04/15

- Ouverture de " avril 2015 ". Importante nouvelle n-ième synthèse autour du " Je Fais Exister ". Ajout de " Et Pan ! ça y'est. Cuilà je l'ai ! " et " L'Objet Nommé, l'Image Exprimée ".

02/04/15

- Ajout finalement du Grec dans le premier lôt de 12 langues " 12 Langues (puis 24) ". Comme ça, ça fait vraiment 12 langues étrangères pour chaque lôt. C'est plus correct, plus clean et plus carré.

01/04/15

- Ajout de" 12 Langues (puis 24) ". Quand faut y aller, faut y'aller !

28/03/15

- Ajout de Divers - " Remarque sur l'officialisation de l'"-isation" " .

26/03/15

- Ajout du "La Présidentielle", sincèrement, calmement pensé, qui associe désormais explicitement cette méthode, son développement et sa diffusion massive, son adoption souhaitable par l'éducation nationale, à la résolution du problème du chômage devenu désormais galopant en France.

La conception de cette méthode a toujours eu comme toile de fond ma volonté de trouver une solution à ce déclin continuel, débuté il y a quarante ans et qui est désormais passé en phase d'accélération, de précipitation, selon une logique, d'écroulement, d'effondrement, sous les yeux ébahis, angoissés et impuissants de tous. Ce positionnement prolonge en fait une démarche et une expérience similaires lors de la présidentielle de 1988.

21/03/15

- Le Pari du Nobel : Ajout de "Pour le Fun et pour le Buzz".

20/03/15

- Continuation de "mars 2015". Texte "Le Thème Quartier-isé", consolidant encore plus l'importance et le rôle fondamentaux du Thème.

- Ajout également de "Je Fais Exister Extèrieurement, je Fais Exister Intérieurement", "Il n'y a pas d'Objet Isolé", "Tout Elément est une Réalité", "Tout Existant est Spontanément Croissant". Complément apporté à "Le Remplissage".

19/03/15

- Continuation de "mars 2015". Ajouts de nouveaux Textes ("J'Identifie, j'Remplis, j'Pétris", "Je Construis, je Fixe les Nouveaux Arrivants", "Je fais Exister un nouveau Sac, un nouveau Bac"). Enrichissement de l'introduction de la partie "Textes"

18/03/15

- Ajout du "Pari du Nobel", sincèrement, calmement pensé, pour ajouter un peu de piment, de fun et de buzz, conformément à l'air du temps. Le monde est devenu un grand village, un grande une immense communauté, et fonctionne, ne fonctionne quasiment plus que, par évènements forts et mobilisateurs, c'est comme ça. Les choses importante émergent, acquièrent leur existence, par ce biais beaucoup beauucoup plus vite qu'avant, et nécessairement au sein de cette mouvance médiatique et informative mondiale (grands produits, grands évènements, grands films, grandes causes, etc ..). Le Nobel, l'application informatique à 500 millions d'utilisateurs, le tube à un millards d'auditeurs, sinon rien ...

15/03/15

- "mars 2015", beaucoup de choses en plus.

13/03/15

- Nouveau site : Ajout, au sein du menu, du lien vers le nouveau site de technique informatique "Le Thème Quartierise".

08/10/14

- PFC : Ajout, dans le texte "J'Identifie, Je Référence, .." de la nouvelle partie "Je Chaîne, J'Enchaîne, etc .." jusqu'à "Je Finis". Il s'agit d'une évolution importante et puissante de ce texte.

- PFC : Ajout des "Non Encore Classés" à la fin.

- PFC : Petite modification du "Tout Elément Une Fois Existant".

- PFC : Ajout du texte "Le Cerveau, c'est un Appareil Photo" (2014), avec au coeur l'usage systématique de la Contemplation d'un petit contenu fixe.

- PFC : Ajout du texte "Le Contenu Ultra Connu, Complétement Déterminé, .." (2004, repris du PFC2), redevenu d'un usage fréquent.

- PFC : Ajout, dans le texte "J'Mémoire-Immédiate", du dernier paragraphe "Je Fixe des Eléments Complexes Présents en Mémoire Immédiate à des Eléments Triviaux Existants en Mémoire à Long Terme."

Globalement, d'assez nombreuses évolutions du PFC sont actuellement en cours. Elles ont pour certaines été élaborées au cours des six derniers mois, tandis que d'autres ont été mises au point plus anciennement.

21/05/14

- Acquisition désormais possible des affiches A3 en haute résolution.

- Evolution de la page de bienvenue, enrichie du point de vue motivation et "encouragements".

13/01/14

Mise en ligne de la vidéo n°8, particulièrement éclairante, enrichissante, et "aboutissante".

20/12/13

Mise en ligne de la vidéo n°7, axée cette fois-ci plus spécifiquement sur l'Objet Conceptuel.

13/12/13

Mise en ligne de la vidéo n°6, consolidant également fortement la compréhention (Quartier Conceptuel, Vue de haut, Signature triviale, ..).

06/12/13

Mise en ligne de la vidéo n°5, consolidant fortement la compréhention du Quartier Conceptuel et faisant un première présentation du PFC.

28/11/13

Mise en ligne de la vidéo n°4, axée principalement sur le Geste fondamental récurrent d'Existentiation.

19/11/13

1) Mise en ligne d'une troisième vidéo un peu plus percutante et développant plus avant plusieurs points importants.

2) PFC : Ajout de "La Signature Triviale", "Le Mini Objet", "Le Petit Objet", "Nom, Image, Fonction, ..".

16/11/13

1) PFC : Ajout de "Il Faut Toujours Repartir de Tout en Haut" et de "Dont je Maîtrise Totalement l'Evolution" - Complément du début de "Je Fais Exister" avec la partie "au milieu, avec, en même temps, grâce à, .."

2) Mise en ligne d'une deuxième vidéo un peu plus courte que celle d'août et plus résolument axée sur le Quartier Conceptuel.

3) De façon globale, le concept de Quartier Conceptuel, c'est à dire d'un ensemble limité et ordonné d'Objets Conceptuels passe en première position. "Je repars toujours de tout en haut". "Ce Contenu là, toujours ce Même contenu là, qui ne bouge pas, qui ne bougera jamais". "10000 Eléments que je vois toujours en même temps, qui se font exister mutuellement, qui se visibilisent mutuellement, qui se réfléchissent mutuellement, dont 1000 importants et 9000 de pur liant, de pur excipiant, de pur rangement, de pure accessibilisation, de pure instantanéisation, de pure nanoseconde-isation, à-coût-nul-isation, à-coût-totalement-nul-isation".

La phrase la plus centrale et initiale devient : "Je Construis le Thème Où Je Suis, Que J'ai Là Devant Moi Sous Mes Yeux, que J'ai à Tout Instant Devant Moi Sous Mes Yeux".

5) Deux nouvelle vidéos.

08/10/13

Retouche du Principe : ajout du (très important ..) Mini Objet (L'Unité "Ultime" Constante et Récurrente de Fabrication, de Construction, de Parcoeurvisuelisation, de Parfaitisation, de Perfection).

16/03/13

Il s'agit en fait, à l'issue des deux années de pratique passées, à nouveau d'un évolution majeure.

1 - Enrichissement du Principe

J'y mets beaucoup plus en évidence l'acte d'Existentiation 3D de l'objet au sein de son objet parent, au moyen de son Identitifiant, de son Objet Trivial Central Ultra Visible, qui existe toujours.

2 - Mise en place du PFC3

Le PFC3 ordonne strictement et épure le PFC2 et augmente très fortement, grâce à ça, son opérationnalité.

3 - La page des "Couches" retravaillée

L'introduction en outre du Petit Objet (ex Extension), du Mini Objet et du Milli Objet, a été faite.

4 - La partie "Théorie" retravaillée.

Elle n'avait pas été actualisée depuis fin 2005 .. Son travail est en cours.

08/04/11

1 - Nouveau premier paragrahe du PFC2 :

Il apporte principalement deux choses :

- une expression "lapidaire" très très juste et efficace, donnant la meilleure image possible de travail courant de chaque instant, constant, réflexe : "J'pense pas j'Construis, j'Complète, l'Objet où j'Suis, l'ensemble d'Eléments qu'j'ai Là devant moi sous mes yeux",

- l'expression de l'accès instantané à l'objet, possible à tout instant à coût nul, comme pour tout objet de la réalité. L'Objet Conceptuel (entièrement fabriqué), de l'Espace Conceptuel, devient totalement identique "chimiquement" avec un objet issu de la réalité (image interne spontanée d'un objet réel). L'Espace Conceptuel prolonge ainsi rigoureusement, complètement, sans aucune différence perceptible, l'Espace "Réel" (ensemble des images des objets de la réalité). Et donc ... hérite de l'immense, incroyable et quasi infinie puissance de la gestion mentale spontanée des objets réels !

15/03/11

1 - Reformulation-synthèse complémentaire :

Le coeur de la méthode, c'est la Séance de travail supplémentaire de l'Objet, au cours de laquelle,

- suite à une re-lecture, c'est à dire implicitement, inconsciemment, au trempage-aimantage de l'arbre visuel existant,

- arbre même que j'utilise alors à nouveau, consciemment cette fois-ci, pour naviguer à coût nul et de façon fulgurante, au sein de ma mémoire immédiate,

- je prolonge consciemment cet arbre, sa chaîne arborescente ultra-solide d'objets et d'images, qui permet précisément cette navigation instantanée,

- en y ajoutant, en y fixant, un à un, très solidement, à tout jamais, par emboîtage logique et photo-soudage

- un, deux, trois, .., dix, objets, images de plus,

- qui ont été aimantés logiquement spontanément, insconsciemment, au cours de cette relecture.

(Ce paragraphe est très proche et affine celui du pfc2 commençant par "Je navigue, je re-lis, je re-navigue, etc ..". )

J'insiste beaucoup, énormément, ici sur l'importance fondamentale de l'extême qualité de la soudure logique. C'est elle, et elle seule, qui permet la navigation instantanée, à coût nul, à la vitesse de la lumière, de l'onde électrique, électromagnétique logique. L'arbre logique est un véritable circuit électrique, est un circuit logique, au sein duquel l'onde visuelle, l'onde logique, le flux logique, se propage à la vitesse de la lumière, donnant l'impression parfaite de visualisation totale de l'ensemble des constituants de l'objet, et donc également leur rafraîchissement constant instantané.

J'ai ajouté le terme et la notion d'"emboîtage" logique : la liaison entre deux éléments consécutifs doit être extrêmement naturelle, évidente, triviale. Ces deux éléments doivent se compléter très naturellement. Il y a Continuité logique, complète et parfaite, continuité au sens commun comme au sens mathématique. C'est une exigence absolue concernant la relation parent-enfant. C'est d'un autre côté une exigence très très souhaitable concernant la relation "frères et soeurs" entre les deux à cinq enfants d'un même parent.

Je rappelle que l'objet complètement Visuelisé, Archimédisé, (cinq fois cinq,etc... - isé) est un arbre logique stricte. (En informatique on parlerait d'arbre XML).

J'ai également ajouté le terme fort de "photo-soudage", de soudage photographique. Je vois deux ou trois éléments que j'ai rapprochés et emboîtés logiquement, qui sont là sous mes yeux, qui tiennent très bien en mémoire immédiate. Pour qu'ils tiennent très bien pour toujours, pour qu'il y ait mémorisation à vie, il suffit complètement de contempler cet assemblage, cet emboîtage, de rester en pause dessus, c'est à dire implicitement forcément inconsciemment de déclencher la fonction photographique du cerveau.

2 - Deux textes courts complémentaires au début du pfc2 :

"Je ne raisonne plus désormais qu'en terme d'Objet, etc .."

"Je ne pense pas, je Construis, etc.."

Tous deux insistent à nouceau fortement sur le caractère exclusivement pratique de la méthode, exactement comme pour la lecture. J'utilise inconsciemment constamment de façon réflexe pur la technique de la lecture, de l'écriture, de la marche à pied, de la nage ou de l'usage d'une langue parfaitement maîtrisée. Il est complètement possible et il faut impérativement arriver à ce même niveau de réflexe parfait avec cette technique ci.

Le premier texte insiste en outre sur l'objectif unique recherché : le contenu visuel pur indestructible 3D, exactement comme la maison, comme le quartier. Contenu à Tout jamais totalement disponible, en quasiment une nano seconde.

Le deuxième insiste lui en outre sur le fait que je suis constamment dans, à l'intérieur, de l'objet que je suis en train de construire, de compléter, de peindre en 3D.

Dans tous les cas, l'objet est toujours !! acessible visuellement, est un bloc visuel, vu de loin, qui se trouve, que je retrouve systématiquement, qui me saute au yeux, qui m'apparaît spontanément, en une nano-seconde, quand je vais, quand je zoome son objet parent, lui même composant visuel instantané ultra-stable de son propre objet parent, etc ..

3 - Rappels :

- Tout est nano-seconde, spontané, réflexe pur, et à coût nul dans cette méthode, exactement comme pour la lecture.

- Comme il y a quand même consommation d'énergie, celle-ci se manifeste uniquement par le fait qu'à un moment donné on se sent fatigué, qu'on n'en peut plus, qu'on a plus qu'une seule envie, c'est d'arrêter, de ne plus rien faire, de regarder passivement autour de soi ou bien la télé, et surtout de dormir, dormir .., et qu'en pratique, on peut effectivement s'endormir aussi sec si le lieu le permet. Au réveil, ça repart d'ailleurs systématiquement parfaitement.

- La méthode est TOTALEMENT opérationnelle, absolument parfaite, également comme la lecture. Elle clôt définitivement le sujet de l'acquisition de connaissances. Elle minimise totalement le temps et l'énergie nécessaires à consacrer à cette tâche, pour rendre ce temps et cette énergie le plus disponibles possible pour l'application de ces connaissances (l'action, le travail, le service), pour leur extension (la recherche, la réflexion), et pour profiter de la vie tout simplement.

10/01/10

1 - Il s'agit d'une mise à jour majeure après trois années de pratique et de mises au point complémentaires. Elle apporte une optimisation considérable, en terme de réduction de la fatigue attachée à cette pratique. On tend désormais vers le "zéro" fatigue.

C'est le résultat en fait de l'application complète de la logique de la méthode.

2 - Les couches concentriques. Le correctif majeur porte sur le principe de la constitution de couches distinctes imbriquées dans la construction de l'objet, pour simplifier, dans la séparation explicite, consciente du visuel pur trivial des précisions complexes.

A nouveau pour simplifier, on peut ne raisonner ici que sur deux couches, sachant que dans la pratique on va travailler avec six couches.

Le noyau visuel pur indestructible supporte la couche des précisions complexes.

La navigation mentale au sein de noyau ne coûte absolument rien, comme pour la navigation visuelle dans votre salle de bain.

Chaque précision est attachée naturellement à une des images du noyau.

En navigant dans celui ci, je tombe obligatoirement sur les précisions, la précision "apparaît".

Cela se passe au départ suite à une relecture du texte.

Une simple contemplation, pause contemplative, soude alors cette précision à son image. La liaison devient définitive au bout de deux ou trois séances.

A chaque séance, cinq à six précisions supplémentaires apparaissent.

Les séances suivantes feront passer la précision à l'état de mutation, c'est à dire d'élement de savoir réflexe, "inoubliable, indestructible, indéfiniament parfaitement disponible".

3 - Constitution du noyau visuel pur indestructible. Elle est naturelle et facile de par son caractère totalement visuel et trivial.

Il faut faire cette constitution consciemment, volontairement, très calmement et minutieusement, en y mettant tout le temps qu'il faut.

Tout le reste dépend de la clarté de cette couche, de sa navigabilité à coût nul. Sa perfection, son indestructibilité, est à tout moment et instantanément constatable, vérifiable.

4 - La couche des précisions. Les précisions sont l'objectif. Ces précisions-mutations sont le savoir. Elles sont captées et piégées puis dissoutes visuellement-logiquement par le contenu visuel pur.

5 - L'Identification ultra-forte de l'Objet. L'image de l'objet, très très simple et très très forte, flash, instantanée, nanoseconde, qui constitue sa référence, sa référence visuelle, que je vois très clairement au milieu de mille autres, est devenu un élément fondamental et à part entière. Elle constitue en outre le point de départ des couches constituées successives de l'objet, la couche 0. Elle doit faire l'objet d'un travail particulier spécifique très soigné.

6 - La ville. Les objets conceptuels se tiennent et retiennent mutuellement. Ils forment un tout solide navigable. La plus grande stabilité est obtenue par une collaboration de tous les objets, qui forment alors un Grand Ensemble d'Objet (un "GEO"), semblable à une ville, qui est constituée de nombreux quartiers (les Thèmes). L'ajout de cette dimension totale apporte un niveau de navigabilité et solidité fortement accru. Je vois toute la ville en même temps. Je vois tout le savoir en même temps, 100000 éléments en même temps, dont chacun est un élément réfléchissant, connectant, accessibilisant, contribuant à l'existence de tous les autres, principe même de l'état solide.

31/01/07

1 - Le Grand Retour en force du Thème, en tant qu'ensemble, groupe, de 20 Objets (environ), ce qui correspond à 1000 mutations (environ 50 mutations par Objet). Ajout en conséquence en fin du PFC.

Ce regroupement limité de 20 Objets apporte une grande force. Cet ensemble est massif, très attracteur et très visible. Son travail est excessivement motivant, satisfaisant, de par à la fois son utilité (le Thème a une utilité pratique forte, un sens fort) et son accessibilité : c'est un objectif que je peux atteindre en un temps déterminé (un à deux ans, pour "éclore", pour "exploser").

Le niveau de perfection y est très fort. Il est très "réfléchissant", "raisonnant", et "lumineux". Sa Navigation est fulgurante. Le travail de chacun des 20 objets est de plus en plus facile avec le temps, au fur et à mesure que la masse de l'ensemble s'accroît, chacun bénéficie de la masse et de la solidité accrues de tous les autres.

Les 20000 mutations du langage sont la sommes des 1000 mutations de 20 Thèmes. C'est une conséquence.

2 - Passage à l'état Réflexe Pur de la Méthode : A partir d'un certain niveau de Maîtrise de la Méthode, le travail se fait de Lui Même. Il Doit se faire de Lui Même, comme pour la Lecture.

Il y A! Navigation, de nature Fulgurante et Aléatoire, au sein d'un Espace, un périmétre, choisi (le Langage, le Thème, l'Objet, l'Extension).

Il y a un véritable Moteur, que je décide de Mettre en Marche, puis une Navigation au sein de l'Espace que je Choisis. Mon action est donc bel et bien celle de quelqu'un qui Conduit un véhicule "auto-mobile" mental. Exactement! comme lorsque je décide de parcourir mentalement un lieu de la Réalité, maison, quartier, jardin public d'à côté.

La Fulgurance est totale ! et l'énergie consommée est quasi-nulle !, très très très faible par rapport au chemin parcouru, à la surface couverte, infiniment! faible par rapport à l'effort correspondant à la démarche ordinaire, séquentielle et rationnelle.

Il Faut! Laisser Faire !, uniquement Canaliser !, les déplacements Ultra-Rapides Aléatoires en un dix-millième de seconde, qui se font sur la Dorsale Objets Pure, la Dorsale Visuelle Pure. Les Réflexes associatifs profonds "donnent à plein".

Les Réflexes de la méthode travaillent eux aussi complétement d'eux mêmes. Je ne Fais Pas, je Laisse Faire, je Vois les Choses Se Faire. Je ne fais que Surveiller que ça se passe bien, qu'Orienter le travail, que Veiller au bon Equilibre, à la bonne Répartition, dans l'Espace et dans le Temps, de ce travail sur les différents Objets.

3 - Je crois que c'est vraiment parfait ainsi.

 

11/08/06

Descriptif pratique complémentaire très essentiel et direct très important dans les Plus en fin du PFC.

23/07/06

1 - Le terme "L'Objet Conceptuel" n'est que l'abréviation choisie pour "Le Contenu Visuel Pur Indestructible Fabriqué". Quand je prononce le premier, je Vois le second. Le second se Voit, il ne se dit pas, ce n'est pas un nom, c'est une description.
Une description de ce résultat unique et totalement particulier que j'obtiens au bout du tunnel de travail de fabrication, comme pour tout objet de la réalité, complétement informe quand on le construit et merveilleux quand la construction a enfin abouti. Comme pour un puzzle.
Il y a un long tunnel, dans l'obscurité et le doute, éclairé uniquement par le souvenir de constructions précédentes ayant abouti à un résultat extraordinaire, enthousiasmant, merveilleux.
Une construction lente, Objet après Objet, Action après Action, Image après Image, Mutation après Mutation, qui aboutit un jour au puzzle reconstitué, au Contenu Visuel Pur Indestrucible, à l'Agrégat d'Images très stable, parfaitement navigable de façon fulgurante, le "10 Objets, 1000 Images, 100 mutations" (en fait 50 objets en constituant 10 principaux, et parfois jusqu'à 200 mutations).

2 - "L'Objet Conceptuel, le Contenu Visuel Pur Indestructible Fabriqué, C'est la Seule Chose qui est de la Valeur". Il faut être sincère, c'est non seulement un "immense plaisir" de posséder un Objet Conceptuel, mais c'est aussi le seul truc Vendable. Un professionnel le développe "sur le tas", sans s'en rendre compte, à force de pratique, comme pour l'apprentissage de sa langue maternelle. En effectuer la Constitution Volontaire, Consciente et Optimisée, c'est une Immense Richesse et un Immense "Pouvoir", un énorme Atoût Professionnel.

05/06/06

1 - Ajout, dans la dernière partie du PFC : "un Ensemble d'Objets Croissant Volontairement, Régulièrement, Lentement mais Sûrement, de façon Stimulée, Contrôlée, Gérée et Mesurée".

2 - Le caractère fondamentalement lent de la croissance, d'ailleurs implicite dans le mot même de "croissance", est essentiel. L'Objet pousse!, de lui même, par lui même, et cette croissance chimique, physiologique, est par nature même lente, exactement comme pour les plantes. Je ne fais que rendre possible cette croissance, en l'alimentant et en la "stimulant", au moyen des "séances" régulières (consacrées exclusivement! à cet objet là). Les mutations se constituent lentement, d'elles mêmes, grâce à ces couches fines régulières, et je n'ai plus qu'à les récolter, les recueillir, les cueillir quand elles ont éclos.

3 - Cette croissance est "mesurée". C'est aussi très très important d'avoir une mesure, comme partout, comme dans tous les domaines. De savoir où on est, de pouvoir évaluer le degré de progression. Cette mesure, c'est bien évidemment le nombre de mutations contenues dans cette objet. C'est bel et bien un nombre. Je peux estimer immédiatement le nombre de mutations contenue dans cet objet, 5, 10, 20, 50 ou 100. L'échelle 0-100 est la meilleure. Les objets fondamentaux (une centaine) sont les plus denses et portent (doivent porter) plus de 50 mutations. Des centaines d'autres objets en porteront une dizaine et des milliers n'en porteront que 2 ou 3. (Je rappelle que le nombre d'objets n'est quasiment pas limité, exactement comme pour les objets de la réalité, de la maison, du quartier, etc ...). Je rappelle également que l'objectif est d'atteindre 20.000 mutations (une langue, n'importe quelle langue = 20.000 mutations). 20.000 mutatations référencées, positionnées. Ce que j'appelle une "Perfection". Celle de la langue étrangère parlée couramment.

4 - Distinguez toujours! le Contenant et le Contenu, la Boîte et Ce qu'il y a Dans la Boîte. C'est quasiment l'essentiel de la méthode. Les Boîtes constituent ensemble, collées les unes aux autres et les unes dans les autres, le Référenciel Visuel, que vous parcourez visuellement de façon fulgurante, à coût nul!, exactement comme votre maison ou votre quartier. Boîtes dans lesquelles vont pouvoir pousser, naître, croître et mûrir lentement mais sûrement les mutations, alimentées, irriguées régulièrement en Images. Plans de terre. Eléments de base de la "culture" rationnelle. (La "terre" au sens de "terreau" est constituée d'une masse, d'une "purée", croissante, de plus en plus dense, d'Images imbriquées, "bord..liques", visuelles et formelles, issues du Texte de référence et de la réflexion-rêverie-expérimentation).

5 - Le travail d'Identication de l'Objet le rend très visible, très présent, "jaillissant", brillant, appelant, attirant. Il va tirer, attirer, spontanément votre attention. Il devient de ce fait "moteur". Il provoque de lui même! la séance de travail que vous allez lui consacrer. Vous n'avez plus à vous imposer son travail, c'est lui même qui vous l'impose de façon stimulante, "enthousiasmante", "sexy". Cette visibilité, cette brillance, est le résultat d'un travail. Vous devez investir dans l'Identification de l'Objet (1 Image, 1 position, 1 nom forts, très forts) pour ne plus avoir ensuite quasiment rien n'à faire, pour que le travail ultérieur soit très facile. Cet investissment très ciblé dans l'Identification, vous fait faire une économie énorme sur le coût final, total des mutations produites. A mon avis un facteur cent.

6 - La notion de Référenciel est présente dans tous les domaines. Une carte, un plan sont des référenciels. C'est le Tableau de Bord sans lequel on est aveugle. L "exploreur" affichant les répertoires et les fichier de votre ordinateur est un référenciel, sans lequel il n'y a pas d'informatique. Un bon quart de la production informatique est consacrée à l'élaboration de référenciels. On se demandera un jour comment les gens ont bien pu vivre sans référenciel de connaissance !, comme on n'a du mal à s'imaginer aujourd'hui que voici deux cents ans moins d'une personne sur dix savait lire.

7 - Les objets croissent ensemble. Un pour tous et tous pour un. Chaque objet bénéficie du soutien et de l'éclairage de tous les autres. C'est un travail collectif. Il n'y a pas d'objet isolé. Chacun existe et se développe grâce! à tous les autres. Travailler 1 objet intensément, comme on le fait par exemple pour une poésie, n'a absolument aucun sens ni aucun intérêt. Ca ne mène à rien, ça n'aboutit à rien, sinon à un épuisement et un abrutissement stupides garantis. J'en travaille au moins 20 en même temps, chacun un peu, lentement ou très lentement. Et ces 20 vont se mettre à jouer au ping pong ensemble, à se réfléchir mutuellement, à se réfléchir et s'enrichir mutuellement. Des centaines, puis des milliers de fibres, de liaisons logiques, visuelles, vont se constituer progressivement entre eux pour donner une masse logique, visuelle, réfléchissante, fulgurante extrèmement solide.

8 - Le Groupe d'Objet ou Thème, ensemble de 20 objets est donc dans la pratique toujours très important. Les Objets sont groupés par Thème, par Famille, par Groupe, en "bande". Je ne vois jamais, à distance, un seul objet mais plusieurs. Je ne peux pas voir l'un sans voir les autres. Ils forment en outre réunis, un ensemble massif, ultra connu, visible de loin, comme un regroupement de commerçants spécialisés dans le souk d'une médina. Dans la pratique, un Thème comprend effectivement de 10 à 20 objets.

9 - La croissance d'un Objet est exponentielle. Il faut autant de temps pour produire les 5 premières mutations, que pour produire les 10 suivantes, et que pour produire les 20 suivantes, et que pour produire les 50 suivantes. Je symbolise cela par la suite "5, 10, 20, 50, 100". On peut l'interpréter simplement avec le principe que "Toute mutation, toute image une fois mutée, en engendre elle même! deux ou trois autres". C'est un fait, indéfiniment constatable. En conséquence, une fois qu'on s'est donné la peine de produire les 10 premières mutations, ce qui n'a absolument rien de facile et de rapide, une fois ce résultat obtenu, il est tout simplement complètement idiot! de ne pas passer à l'étape suivante, comparativement beaucoup plus facile et rentable, puis à nouveau à l'étape suivante. En fait, passé le cap des 10 mutations (je dis bien mutations, c'est à dire inoubliable à vie !), c'est du "billard", c'est très très facile, très très rentable, et en plus très très agréable. Ca tient tout seul et ça vient tout seul, la croissance se fait par propagation.
J'appelle un Objet contenant 10 mutations (une Identification Ultra-forte + un Principe Parfaitement Clair + 10 Mutations), un Objet "Correct", ou encore "Semi-Parfait". L'Objet Parfait correspond à plus de 50 Mutations, "idéalement" 100.
(Je rappelle qu'un Thème contient ainsi 1000 à 2000 mutations et un Langage typiquement 20000)

10 - Deux "hits", dans les PLUS (après le PFC), que j'utilise depuis six mois environ.

08/05/06

1 - Extension de la deuxième partie du PFC. Cette partie est devenue dans la pratique la plus forte et la plus présente, le réel point de départ des 20 minutes quotidiennes que je consacre explicitement la méthode elle même. Elle provoque l'accès aux autres parties.

2 - L'Objet Conceptuel, l'Objet important que je fais croître volontairement et calmement sur 6 mois, 1 an, 2 ans, est devenu l'objectif suffisant. Je ne fais rien d'autre concernant l'acquisition de connaissance. Ce travail simple et agréable suffit complétement.

3 - Pensez toujours à bien séparer le Travail d'Identification d'une part, le Travail du Principe d'autre part, et enfin le Travail des Précisions.
- le Travail d'Identification, de Positionnement Visuel, d'Accessibilisation par Navigation Visuelle, est très facile et en même temps la condition absolue du travail régulier de l'Objet.
- le Travail du Principe est le plus important. C'est l'Objectif Fondamental et en même temps qui correspond à la Réduction maximale de la difficulté. Visez le Principe et que le Principe, la Maîtrise Parfaite du Principe. Répétez, répétez, de 100 façons différentes, parcoeurvisuelisez, le Principe, que! le Principe dans un premier temps, l'Image Simple Principale, l'Essence.
- le Travail des Précisions se fait après, quasiment de lui même sur cette base, ce clou très très solide. Vous avez tout votre temps pour cette partie là. Il n'y a pas de délai. Vous gagnez, vous glanez, vous cueillez, recueillez, récoltez, à chaque fois, à chaque séance, une ou deux nouvelles mutations.

11/08/05

1 - Extension de la dernière partie du PFC constituant un très bon résumé final, avec un accent très prononcé sur le parallèle quasi-parfait entre la culture (du blé, du riz, du raisin, des fleurs, ..) et la "Muta-culture", la culture des Mutations, au sein des plants, des acres logiques, les Objets Conceptuels, les Objet-Progressivement-Parfait-s.

2 -J'y insiste également (extrait d'un texte que j'ai écrit en 99 "Et Paf!, un jour, tout à coup, tout un monde, tout un univers devient soudainement accessible, visible, etc...") sur l'image très juste des minuscules miroirs en grand nombre provoquant une "résonnance lumineuse", une "explosion lumineuse", ce que j'appelle réellement la Perfection, de nature transcendante, chimique, subconsciente, mais qui encore une fois est en même temps tout à fait ordinaire, celle de la Lecture, de la Langue Etrangère parlée couramment, etc... .

3 - Tout l'intérêt de la méthode réside dans la maîtrise totale de ce processus, habituellement soit subi, soit obtenu à l'"arraché" au prix d'une spécialisation aliénante. Toute la difficulté réside précisément dans la gageure que constitue la "Multi-Spécialisations", la Maîtrise parfaite de 10 ou 20 langages, au lieu des 2 ou 3 normalement acquis par la démarche ordinaire, sans méthode. Cette méthode à la fois certifie et optimise en terme de temps et d'effort la fabrication de la connaissance parfaite d'une réalité. Rien de plus, mais c'est énorme !..

4 - Je souhaite également insister sur le fait que l'accès à cette perfection est fondamentalement optimiste et raisonnable. Si la parfaite clarté correspond effectivement à 20000 mutations, comme on le constate bien avec n'importe quelle langue étrangère, par contre un résultat très satisfaisant, gratifiant est déjà acquis avec le palier des 500 premières mutations ("capitalisées"), celui des 1000, des 2000, etc... La démarche de construction est celle d'une réussite constante. Je ne suis pas malheureux, frustré et angoissé de ne pas encore posséder 20000 mutations, c'est tout le contraire, je suis ultra content, ultra satisfait, rempli d'un véritable bonheur, d'avoir ces 500, ces 1000, ces 2000 mutations là. Pire encore .., chaque ! "éclosion" d'une mutation est elle même un flash, un "pied" incomparable ... que je résume avec le "Pan ! ça y'est, çuilà je l'ai !", du chasseur ou du pêcheur à la ligne. C'est pas très moral tout ça, n'est-ce pas ?..

5 - Je fais à la fin de cette adjonction la distinction entre "Objet de Référence" et "Objet Réel". L'Objet de Référence correspond à un Texte Finalisé, assez court, de taille assez standard (de 1 à 3 pages papier divisées en 3 à 10 gros paragraphes logiques de 10 à 15 lignes-phrases que j'appelle Extension ), au "programme conceptuel" ultra précis, parfait, totalement débuggé, écrit par l'expert, l'"agrégé", le spécialiste à la fois technique et pédagogique. C'est typiquement la leçon d'une méthode de langue ou d'un ouvrage technique très mûr. L'Objet Réel lui est au contraire visuel pur, il n'y a aucun texte et c'est vous qui le fabriquez. Vous reconstituez vous même cette réalité, logiquement, en vous appuyant, en vous alimentant à partir des objets de référence précédemment travaillés. Votre réflexion est donc totalement libre, et équivalente au travail d'explication que vous feriez à quelqu'un d'autre. Il arrive souvent que l'Objet Réel corresponde à un Thème plutôt qu'à une Thème Unitaire (l'Objet de Référence). Par exemple cela pourra être "Voyager en train" en russe, thème pour lequel vous possédez 3 ou 4 Thèmes Unitaires, 3 ou Textes de Référence.

6 - Il est très important de comprendre que "La Lecture, la Structuration, le Travail de l'Objet de Référence, le Travail de l'Objet Réel et la Pratique", constitue des travaux distincts ! Une séance de travail est consacrée l'UN de ces travaux. Comme en gymnastique, en dance classique, en musique, je travaille soit! çà, soit! ça, .. Chacun d'eux a sa propre mécanique, sa propre technique, ses propres réflexes. Ce travail est très facile et très efficace dans la mesure où précisément il n'y a pas mélange et d'interférence. Si dans la pratique il y en a quand même un peu, c'est inévitable, ça doit! rester au niveau d'un bruit de fond.

7 - Vous ne travaillez jamais pour un résultat direct. Vous cultivez et ça pousse. Vous semez, vous labourez, vous prétrissez, vous laissez reposer et vous récoltez et un jour "il se trouve" que vous avez dépassé un seuil, une certaine quantité de mutations, qui fait que vous commencez à comprendre, à y voir clair. Et cette clarté va continuer à croître, jusqu'à, le jour où ça viendra, vous atteignez la Perfection. "Creusez, fouillez, bêchez, ne laissez nulle place où la main ne passe et repasse, ... d'argent point de caché, mais le père fût sage avant sa mort de leur enseigner que le travail est un trésor".

15/03/05

Mise à jour particulièrement importante, à lire très attentivement.

(Plusieurs retouches et ajouts effectués entre le 15 et le 30 mars)

1- Modification du début du PFC : ajout d'un prologue exprimant nettement la dualité fondamentale Thème-Objet, Ensemble-Composant : le Thème n'est qu'un Ensemble d'Objets, et chaque Objet ne peut Exister, être Accessible, Naître et se Développer, et n'a de Sens, d'Intérêt, de Justification que par cet Ensemble, cette Coopérative, ce Groupement logique d'Intérêt Mnémonique, qui correspond à une Réalité à parfaitement maîtriser, qui en constitue la finalité, la concrétisation, la motivation réelle, profonde, sociale, professionnelle, utilitaire, financière. Exactement comme pour tout corps constitué, l'entreprise et ses différents postes, une voiture et ses différents composants, carburateur, boîte de vitesses, direction, ... Le Thème Par et Pour l'Objet. L'Objet Par et Pour le Thème.
La Simple Evocation du nom du Thème, me fait apparaître Instantanément, en un millième de seconde, les Objets qu'il contient (pas tous mais certains et les autres sont juste derrière), comme lorque j'ouvre un tiroir ou un sac, ou prononce le mot "Salle de Bain", "Avenue de Champs Elysées", "Gare du Nord", .. L'Objet Existe grâce au Thème.
Cet Artifice est le Truc Fondamental qui va en permettre la Fabrication par Couches Fines espacées. L'Objet est Toujours! Accessible, ce qui permet sa fabrication par accumulation, à coût quasi-nul. Chaque couche, chaque séance courte de quelques minutes, entièrement consacrée à, concentrée sur, l'Objet, décrit Très Précisément par son Texte de Référence court, très logique, beau et précis (que j'ai ou non sous la main), alimente la croissance des mutations, et donne lieu généralement à l'éclosion de une ou deux d'entre elles, sur le lot de cent à atteindre, à atteindre très doucement, mais aussi absolument (l'Objet Parfait , Progressivement Parfait, mais aussi Volontairement, Sytématiquement Parfait).

2- Tout! l'argumentaire précédent concernant la dualité Ensemble-Composant s'applique intégralement au couple Langage-Thème. Il n'y a pas de Thème Isolé, le Thème lui même ne peut exister, survivre et se développer sans le Groupe de Thèmes qu'est le Langage, l'ensemble Complet, la Réalité Complète, lourde, ultra-stable, puissante, très motivante, enthousiasmante, qui marche, s'applique, se vend parfaitement, et qui est en outre à la fois ample, riche, foisonnante et ouverte, souple, accueillante, ce qui la différencie en celà du Thème qui, de par sa définition, sa fonction même, se doit d'être rigide et fermé (ce caractère étant maximum avec l'Objet).
Tout travail commence donc toujours! par le Nom du Langage, le calage fondamental, par l'évocation du Langage, qui fait "jaillir" instantanément et systématiquement un Univers 3D, l'ensemble des Thèmes avec leurs Objets, en perspective et en profondeur, dans lequel je vais naviguer spontanément, infiniment facilement. (Cette Structure 3D, Archimédienne, multi-niveaux, entièrement fabriquée, construite, est un "Moteur", un moteur sur-puissant, de 200 chevaux, qui m'entraine, me Fait avancer par tous les temps, même complétement crevé, cassé, déprimé, assommé de soucis, cerné par les emm... Il suffit de prononcer un mot, le nom du Langage, et c'est "Sésame ouvres-toi", "Et Paf! Tout d'un coup, Tout un Monde, Tout un Univers, devient soudainement accessible, visible, etc.. " (ancienne poésie))
Le Langage c'est donc le "Thème des Thèmes", chaque thème apparaît et doit apparaître de son point de vue, de vision, comme un Objet. (Ce qui est d'ailleurs on ne peut plus naturel, puisque 4 fois sur 5, le Thème n'est rien d'autre qu'un Objet Principal qui a fait des petits, et que la cinquième fois, il s'agit de cas particuliers d'un Objet générique, tel que par exemple "les filtres sous Unix". (En langues c'est un peu plus tiré par les cheveux du fait que le Thème, au moins concernant les 5 ou 10 premiers, est artificiel, mais on y arrive quand même.))
(Enfin, je rappelle que pour bien faire il faut regrouper, faire une liste, des Langages, cet ensemble constituant alors le Domaine, la Matière. Exemple : "Anglais, Allemand, Russe, etc.." dans le Domaine des Langues, "Java, Internet, UML, XML, Linux, Oracle" en Informatique, "Mécanique, Electicité, Optique, Thermodynamique, etc..." en Physique, "Algèbre, Analyse, Géométrie, Probabilités" en Mathématiques, etc...)

3- Toujours dans le début du PFC, ajout des "Couches successives de Construction et de Consolidation". La Construction correspond à une période de quelques jours durant laquelle je consacre beaucoup de temps au Langage-ou-Thème chaque jour, typiquement deux, voire trois heures, de façon très active et très réfléchie. La Consolidation elle correspond au contraire à une période de plusieurs semaines (de 1 à 3 mois) de "repos actif", concernant ce même Langage-ou-Thème, au cours de laquelle je ne consacrerai que "5 minutes par jour de navigation, répétition et lecture passive", 5 minutes "nécessaires et suffisantes à son Entretien, son Maintien et sa Consolidation". Une phase de "digestion" en quelque sorte. Tout un Travail Inconscient Purement Chimique se fait et doit impérativement se faire, stimulé "d'en haut", depuis le Conscient par ces 5 minutes très légères.
Au cours de cette phase de "repos actif" du Langage-ou-Thème (comme celle de la pâte, de la terre ou du vin), la Construction de tout autre Langage-ou-Thème, d'autant qu'on en veut d'ailleurs, peut être effectuée. En résumé, il faut ces deux aspects complémentaires : la Construction d'une part et la Consolidation d'autre part.
La Consolidation par ailleurs fait que le Langage-ou-Thème est constamment maintenu Vivant!, à la "bonne température", chaud, actif, réactif, léger, facile. On ne le laisse pas, jamais, se refroidir, se geler, se figer, se durcir. C'est la condition nécessaire et suffisante de l'effort quasi-nul. (Mais toujours sans stress, tant pis si on saute un jour ou deux de temps en temps, tout va bien, on chemine toujours calmement, avec plaisir, avec bonheur... ).
En très bref : "Tous les Langages Tous les Jours", "Tous les Thèmes Tous les Jours", même si c'est "infiniment peu".
Note : Cette organisation du travail au niveau du Langage-ou-Thème est cohérente avec le principe des 4 types de séances au niveau de l'Objet (longue, moyenne, courte et ultra-courte).

4- Toujours dans le début du PFC, ajout de "la Connaissance Basée, Fondée, etc..", image forte très importante et très juste des fondations identiques à celles d'un édifice, d'un immeuble, partie totalement connexe rigide très solide ayant son existence propre.
La Finalité, c'est le Langage, la Maîtrise Parfaite du Langage, qui est de nature transcendante, totalement réflexe, chimique et ultradense, comme pour toute langue étrangère parlée parfaitement.
L'ensemble Thèmes-Objets, l'Objet, les Objets, l'Ensemble des Objets, ne sont qu'une structure, une Topologie au sens mathématique, une carte, un cadastre fin, un maillage complet de cette Réalité, en permettant un travail complétement maîtrisé, effectivement géré, mille fois plus facile, exactement comme pour des terres à cultiver, des terrains à bâtir.
Le Langage est l'Objectif, l'Objet n'en est que le Moyen.
Le Travail rébarbatif, "stupide", "idiot", de l'Objet n'a pour but que le Développement chimique! sous-terrain, subconscient, inconscient, transcendant, du Langage. On sème, on laboure, on remue, on arrose, etc... et alors.. il se passe quelque chose, ça pousse !
"Travaillez prenez de la peine, c'est le fonds qui manque le moins. Creusez, fouillez, bêchez, ne laissez nulle place ou la main ne passe et repasse ..."
Il faut et il suffit de travailler les Objets, cette partie émergée, visible, facile, que je vois, que je touche du doigt, que je maîtrise complètement, dont je contrôle entièrement le développement. C'est complètement idiot mais ça marche parfaitement.
Je peux et je dois en conséquence jouer le jeu à fond et ignorer totalement la partie réelle inconsciente, que de toute façon je ne peux pas connaître, qui m'échappera toujours, et donc faire comme si le but était cette partie construite connexe, artificielle, factice, que j'appelle "la Connaissance Parfaite Fabriquée de Toutes Pièces", qui n'est pas la vraie connaissance, mais qui l'engendre complètement.
Je ne pense donc plus qu'à elle, que et exclusivement qu'à cet Objet là, qui possède sa propre définition triviale que je maîtrise totalement, et que je peux donc désormais travailler à fond, sans aucun complexe, bien qu'il ne s'agisse que d'un jeu.
Avec comme conséquence fondamentale de cette décision, de cette réduction, de cette simplification extrème, une rapidité qui va croissante, progressivement décuplée, centuplée, exactement comme aux échecs ou au bridge, en lecture, du russe, de l'arabe ou du chinois, ou encore d'une partition de musique, ou bien encore en calcul mental.
On a donc finalement là exactement la même logique qu'avec les Mathématiques en elles mêmes qui n'ont jamais été autre chose qu'un jeu de l'esprit avec les conséquences que l'ont sait, ou bien qu'avec les simulateurs de vols pour les pilotes.

5- Toujours dans le début du PFC, après l'Objet Conceptuel, détail graphique d'importance : "L'OBJET * PARFAIT". L'étoile exprime qu'il faut complétement séparer l'Objet "en soi", son Extérieur, de son Travail, son Intérieur.
Ceci tout d'abord pour ne pas "freiner" la navigation. Il y a la navigation mentale "en soi" qui doit être parfaite, "infiniment rapide", exactement comme pour la maison, le quartier, etc..., l'Objet parmi les autres Objets, l'Accès instantané, qui doit être instantané, à l'Objet.
Il y a ensuite le Calage "en soi" sur l'Objet, qui l'extrait totalement de ce contexte, qui le rend cette fois-ci unique au monde, qui exclut absolument Tout le reste de l'univers, en ne laissant qu'une seule Image, toujours la même Image, hyper-stable, son apparence, son essence, l'expression visuelle résumée de son principe, conséquence du travail explicite déjà bien avancé de ce principe.
Le mot "L'OBJET" correspond à ces deux aspects, à ces deux actions conscientes, voulues, concernant l'Extérieur de le Objet, qui font Exister effectivement, très fortement, 1000 fois plus!, l'Objet choisi, élu, que j'ai décidé de Parfaitiser.
Cette case, ce réceptacle désormais solidement en place, sa Parfaitisation, le travail de l'Intérieur, de son contenu (de son Principe et et de ses Précisions), peut s'effectuer en toute facilité et toute sérénité. En toute facilité parce que je travaille exclusivement sur un petit contenu et toujours le même, porte close, à l'abri du reste de l'Univers. En toute sérénité parce que "ça ne fuit pas de partout", le travail que je fais s'accumule de lui même spontanément, reste spontanément collé à l'existant, à ce germe fixe au départ, qui évolue progressivement vers une masse toujours plus lourde, toujours plus attirante (phénomène de condensation ou de cristallisation), qui fait "boule de neige".
On a donc des actions totalement séparées, devant être effectuées séparément, chacune devant être complètement libre pour être réellement efficace, pour que ça marche vraiment. Quand je dis "l'Objet" je déclenche la fonction de Navigation d'une part et de Calage d'autre part, et quand je dis "Parfait" je déclenche le Travail de son contenu, de son Principe d'une part et de ses Précisions d'autre part.
On notera que le Principe se trouve à la fois à l'Extérieur et à l'Intérieur, que d'un côté il relie, attache l'Objet aux autres Objets, le Positionne de façon unique instantanément accessible dans l'Univers comme une personne parmi 6 milliard, une page Web parmi 10 Milliards, et que d'un autre côté il relie, attache, maintient, tous les éléments, toutes les Précisions qui sont à l'intérieur de l'Objet, qui le constituent. On peut tout à fait considérer que l'Etoile de "L'OBJET * PARFAIT" symbolise ce Principe..

6- Le Principe en soi. L'Objet est le déploiement logique d'une Image Simple initiale, exprimable en moins de 40 mots (typiquement une quinzaine, et jamais strictement la même phrase, je décris toujours explicitement une image (rappel)). Le nom de l'Objet d'ailleurs résume à l'extrême cette image sur 2 mots. Cette image n'est elle même qu'une composition particulière des 3 à 5 objets-composant principaux de l'Objet.
Ne faites pas l'économie de cette image ! Travaillez là spécialement, spécifiquement, isolément. Le Principe en Soi ! Le reste de l'Objet n'en est que la conséquence logique, s'en déduit spontanément. Grâce à elle et à partir d'elle, le travail de l'Objet se fait quasiment de lui même, quasi-automatiquement, "emporté" par la force, la dynamique logique.
(Ce qui n'exclut pas pour autant la part de navigation spontanée au gré des "éclats", des "scintillements" des mutations, qui constituent également un très bon moteur, mais complémentaire et beaucoup moins cumulatif.).
De plus, cette image fortement travaillée (le "Principe Parcoeurvisuelisé") "brille", elle augmente considérablement l'existence, l'identité, la visibilité et l'intérêt de l'Objet. Elle éclaire non seulement l'intérieur de l'Objet (éclairage logique), mais aussi vers l'extérieur (éclairage "public", publicitaire, d'enseigne, de notoriété). L'Objet se voit beaucoup plus et de beaucoup plus loin. Son poids, sa présence, sont le fait principalement de cette image, qui va très au delà de ce qu'a pu apporter dans un premier temps son simple nom. C'est enfin elle qui lui confère son caractère "désirable", "excitant", "sexy", "génial", qui crée l'envie, la motivation nécessaires, indispensables, pour travailler cet Objet.
(Exactement d'ailleurs comme pour l' "Image" d'une entreprise, l' "Image" attachée à une marque).

7- Oubliez la Méthode. Comme pour toute bonne méthode, une fois parfaitement assimilée, elle doit être oubliée complétement, comme vous avez oublié la lecture, la marche à pied ou la conduite d'une voiture. Elle sera là derrière, au boulôt, discrète et disponible, en tâche de fond pour vous servir, vous aider, accélérer, booster, accroître considérablement votre efficacité dans votre effort de maîtrise d'une réalité (et bien sûr aussi par là même votre plaisir), et surtout pas le contraire pour interférer à tout bout de champs, freiner, alourdir votre relation avec elle et encore moins avec la réalité en général, surtout pas pour s'imposer en triste sire, la dévoyer, la déformer, l'usurper stupidement.

16/12/04

1- Ajout de la partie "l'Objet Identifié de façon Ultra-Forte" au début du PFC, ainsi que du terme "L'Objet Parfait" au tout début, qui consolident fortement et définitivement le caractère essentiel et fondamental de véritable objet ("choisi, sélectionné, élu" bien sûr, et que j'ai là, maintenant, devant moi, sous mes yeux, en 3D) de l'Objet Conceptuel. 2- Extension de la note 3 précédant le PFC. Ajout des notes 4 et 5. 3- Ajout de "10000 Mutations Référencées, Positionnées, Adressées" derrière "La Connaissance Parfaite Fabriquée de Toutes Pièces" (PFC). Chacune des 10000 Mutations constituant la Réalité à Maîtriser Parfaitement, "habite", réside dans, est attachée solidement à, un Objet Conceptuel, alvéole, cellule, volume rigide très connu, qui la fait exister, qui lui donne un support et une adresse, la possibilité effective d'un accès certain et instantané.

23/11/04

1- Ajout d'un Plus de rappel et de précision : "La Motivation est au niveau du Thème et/ou du Langage. La vue d'Ensemble indispensable, constamment présente.". 2- Le Terme "la Connaissance Parfaite Fabriquée de Toutes Pièces" est en conséquence amplifié dans le PFC, en tant que motivation et moteur fondamental du travail. 3 - Est aussi légèrement corrigée la suite immédiate avec l'expression "Un Ensemble Complet d'Objets - Progressivement Parfaits" avec un arrêt net entre les deux parties (je vois en permanence l'ensemble des objets, qui vont se "remplir" en douceur). 4 - Enrichissement de l'introduction du PFC. Ajout de notes.

14/11/04

1- Ajout du "Lot d'Images 3D Mutées, etc..." dans le titre étendu du PFC, qui devient "parfait", complet, très très clair et très "rond". Précision : le suffixe "-isation", que j'utilise beaucoup selon une démarche courante en langue germanique, signifie précisément qu'il y a une action de transformation importante, radicale, habituellement lente, complexe et volontaire (imperméabil-isation, mondial-isation, paupér-isation, etc...). 2- Ajout également d'un très bon épilogue, très efficace et imagé (issu d'anciens "hits"), incluant notamment le terme important de "Répétition Conceptuelle", synomyme de "Parcoeurvisuelisation".

28/10/04

1- Modification du début du PFC. Ajout du titre explicite "l'Objet Conceptuel" et de sa définition la plus essentielle, ainsi que de "la Connaissance Parfaite Fabriquée de Toutes Pièces", Ensemble des Objets Conceptuels la constituant. Ensemble Visuel, similaire à la Maison, au Quartier, etc ..., permettant l'accès visuel instantané, infiniment facile et rapide, à chacun de ces Objets, comme dans la réalité. Infiniment facile et rapide, et certain. (On peut également utiliser les termes synonymes de "Référentiel Visuel", ou d' "Index Visuel").
Le mot "Complet" signifie qu'il n'y a pas de Lacune. Ces Objets en nombre réduit (200 environ pour un Langage, regroupés au sein de 20 Thèmes), réunis, couvrent l'ensemble du domaine, garantissent effectivement, en toute certitude, la Maîtrise Parfaite de cette réalité.

2- Modification du Titre du Site, reflétant cette évolution déterminante et définitive vers l'Objet Conceptuel, le Thème Unitaire, l'Objet "Sacré", l'Unité Cohérente, Utile, Applicable, Exploitable, Motivante, de Taille réduite, mais pas trop, Effectivement Parfaitisable, que je vais effectivement Parfaitiser, ParcoeurVisueliser, Progressivement, dont je vais faire éclore en douceur, chimiquement, une à une, les Mutations.
Le Thème passe donc désormais en deuxième position. Il devient le Lieu d'Existence de l'Objet Conceptuel, là on le range, là où on le trouve. On Accède mentalement instantanément à l'Objet Conceptuel en Passant toujours par le Thème, la Case, le Tiroir, le Bac Thème. C'est lui qui Fait Exister l'Objet Conceptuel, le Tient, le Retient très Solidement. Il a la Fonction fondamentale d'Existenciation, d'Existenciateur.

3- J'insiste une fois de plus sur la notion essentielle, fondamentale, de Mutation.

4- Ajout d'un bon principe résumé au début de la page "Principe".

07/10/04

1- Nouvelle Modification du titre du PFC, en revenant au terme d' "Objet Conceptuel" plus abstrait mais aussi, de ce fait, plus neutre et donc plus déclencheur de l'ensemble de la sémantique, du sens, associé. Toutes les significations peuvent désormais apparaître simultanément lorque j'emploie ce terme. (Je suis quasi certain de ne plus revenir sur ce choix très important ).

2- Dans les compléments du PFC : - j'insiste une fois de plus sur l'importance fondamentale et centrale de la structure. - Je définis précisément les 4 types de séances : Longue, Moyenne, Courte et Ultra-Courte.

3 - 3 nouveaux "hits" (la Parcelle de Réalité Parfaitisée, le Temps Passé Cristallisé, et le Principe Parcoeurvisuelisé).

08/08/04

1- Modification du titre du PFC insistant d'entrée sur la Construction Mutation Après Mutation ( l'élément fondamental est la Mutation, sa génèse est étalée dans le temps et se réalise de proche en proche, chaque Mutation en engendrant elle même 2 ou 3 autres ), ceci au sein de et grâce à l'alvéole fixe et "murissante" qu'est le Thème Unitaire.
2 - Le titre devient L'Objet Progressivement Parfait, au lieu de L'Objet Conceptuel. C'est nettement plus exact. L'Unité de Travail, c'est l'Objet (Réel 9 fois sur 10), le Contenu Limité (de Taille Réduite) Complétement Logique, Cohérent, qui Exclut Tout le reste et d'Accès Instantané, caractéristiques de tout objet de le réalité. Et tout le travail consiste à le Parfaire, très Progressivement. (Rappel : les Termes "Objet Conceptuel" et "Thème Unitaire" sont synonymes). En pratique donc, le Terme "L'Objet Conceptuel" devient la Dénomination Réduite, simplement plus courte mais nettement moins sémantique, c'est à dire simplement l'abrévation du nom réel "L'Objet Progressivement Parfait". Noter également l'autre appellation moins courante : "l'Objet Semi-Complexe Indépendant Important"
3 - Partie 4 du PFC, ajout du principe des Couches Fines, et du caractère Purement Chimique de l'assimilation.
4 - 3 nouveaux "hits" et 3 anciens en fin de la même page.

19/04/04

1- Mise en évidence beaucoup plus forte, dès l'exposé du Principe (partie Accueil), de l'importance cruciale de l'accès instantané au texte de référence via la structure Objet pur. 2 - Importance du symbole. (Le Principe déborde donc assez fortement avec une part qui pourra migrer ultérieurement vers la partie Théorie.) 3 - Enoncé du principe formel résumé. 4 - Le Terme "Le Texte Parcoeurvisuelisé" rejoint le titre. 5 - Le Titre devient "un résumé du résumé" efficace. 6 - Ajout des plus... après le résumé.