THÉORIE (compléments) (révision en cours)

Cette partie expose la méhode d'un point de vue plus systématique.

La Compréhension

Je traite de la démarche de la COMPRÉHENSION par l'Objet (ordinaire).

L'Objet Conceptuel

C'est l'unité fondamentale. Tout le travail a pour objectif de faire de ce contenu cohérent et suffisant une pierre précieuse, un rubis, un diamant. Il porte, a permis la génèse de 50 à 100 mutations, éléments de savoir réflexe. Il a une identité très forte.

le Thème

Les Objets Conceptuels sont regroupés par Thème. Le Thème en permet l'accès instantané. Il regroupe, de façon très logique et fortement ordonnée, entre cinq et vingt Objets Conceptuels. Il constitue une entité pratique opérationnelle cohérente complète, la maîtrise d'un pan complet de réalité, une réelle technique, exploitable, vendable, très rentable et donc très motivante.

le Langage

10 à 20 Thèmes, en moyenne, soit environ 200 à 300 Objets Conceptuels, forment un Langage, à savoir la Technique Complète (l'Algèbre, le Russe, Unix, l'Electronique) et plus précisément les BASES de ce langage, sa clé, la clé de l'univers d'expérience, de savoir-faire, qu'il représente. Il est constitué de 20.000 mutations.

le Petit Objet

Le Petit Objet (précédemment dénommé"Extension") est la petite unité de mémoire à long terme, de taille standard, la brique, l'unité de finition parfaitement contrôlée, récurrente, de "parcoeurvisuelisation". Il est par définition "petit" et donc facile à travailler, tout en conservant un sens très fort et aussi une visibilité "de loin", une identité très forte. Il correspond habituellement à une demie page et est constitué de 3 à 5 paragraphes (miniobjets).

le Bon Zoom

Les 4 premiers niveaux de zoom successifs, les 4 changements de vitesse, d'étage et d'échelle, que j'utilise dans ma navigation ultra-rapide, sont donc dans l'ordre :

Le Langage, le Thème, l'Objet, le Petit Objet.

Je me cale sur le Langage, au sein duquel je vois (effectivement) l'ensemble des Thèmes (qui me "sautent au yeux").

Je pénètre alors dans un des Thèmes, (je m'en rapproche, je plonge dedans, j'ouvre la porte, je clique, etc... ), où j'y retrouve alors toujours les mêmes Objets Importants qui flottent, en suspension (qui me sautent eux aussi aux yeux).

J'en choisis un, et je pénètre dedans, je plonge dedans à nouveau, pour y retrouver toujours le même contenu, les mêmes objets (ordinaires), les mêmes actions, les mêmes scènes, les mêmes Petits Objets.

Je choisis un de ces Petits Objets, et je me cale dessus. Je l'observe, je le contemple, je le travaille, comme un artiste sa toile. Une toile 3D. Je fais de la peinture conceptuelle 3D, de la bande dessinée conceptuelle 3D.

Objet après Objet (objet trivial), Action après Action, Image après Image, Composition après Composition, Diapo après Diapo, un objet à la fois, une action à la fois, une propriété à la fois, une Image 3D à la fois.

le mythe de Peter Pan

Cette navigation mentale, qui correspond très bien au mythe de Peter Pan, est exactement! la même que la navigation mentale que vous faites spontanément dans votre maison, votre quartier, dans le jardin public d'à côté, dans ce que vous avez fait dimanche dernier ou ce que vous avez vu hier à la télé.

Votre construction conceptuelle est un monde virtuel, un univers virtuel, très riche, très solide, très lumineux et très dense, totalement semblable au monde réel qu'il prolonge, pour vous emmener au coeur de l'histoire, des atomes et des galaxies, des organes et des cellules, des espaces mathématiques et de la législation fiscale, de la psychologie et des symphonies, des projets de tours, d'avions, d'entreprises, de logiciels et de réseaux de télécommunications.